La victime était une usurpatrice

La victime était une usurpatrice

Lundi soir à 20h, une femme de 32 ans se présente au commissariat pour dénoncer une agression dont elle a été victime.
Sans que les agents ne le lui aient demandé, elle présente sa pièce d’identité. Or, la photographie ne correspond pas du tout à son visage.
Finalement, la femme, ressortissante comorienne finit par avouer une usurpation d’identité.
Elle est donc mise en garde à vue car le délit est constitué.
Son dépôt de plainte a tout de même été jugé recevable.
 

 

Recevez toute l'actualité de Mayotte, au format PDF, chaque matin dans votre boite mail. 180€ / 1 an

www.flash-infos.somapresse.com

 

 

Abonnement Mayotte Hebdo