Dans les coulisses d’un tournage 100% made in Mayotte

Dans les coulisses d’un tournage 100% made in Mayotte

C’est un travail de longue haleine qui verra le jour au mois d’octobre. Seconde Zone, une série policière tournée à Mayotte et qui est fortement inspirée de la culture mahoraise risque d’en intriguer plus d’un. Le téléspectateur sera entraîné dans une atmosphère fantastique très proche de la réalité. 

Un crime, du suspens, des conflits familiaux, le tout mélangé avec une bonne dose de magie vaudou. Voici la recette de la nouvelle série policière et fantastique Seconde Zone, entièrement tournée à Mayotte. L’intrigue se déroule sur une île fictive volcanique appelée Djézéré située dans l’océan Indien, inspirée de Mayotte, La Réunion ou encore Haïti. L’histoire met en scène le quotidien de Kala, jeune femme flic de retour de métropole après plusieurs années. Elle va faire équipe avec Sirius, un policier qui fonctionne encore à l'ancienne et qui a trop souvent été corrompu. La découverte macabre d'un corps va remuer de lourds secrets et perturber la vie de tous en réveillant les démons du passé. L’île est déchirée par les ambitions, les intérêts économiques, le pouvoir politique tandis que les cadavres s'accumulent et que les phénomènes inexpliqués se multiplient. En effet, la série est également inspirée en grande partie par le vaudou haïtien, les zombies, et les sorts jetés. “Le but était de faire une série policière avec des éléments de mystère et du fantastique en incluant à la fois la culture locale et la culture qu'on peut retrouver au Bénin ou en Haïti”, explique Cyril Vandendriessche, réalisateur de la série. 

Le pilote de la série sera diffusé en octobre à condition de récolter les fonds nécessaires pour financer la post-production et la distribution. “Ce n’est pas une grosse production mais on a essayé d’y argumenter la qualité d’une grosse production”, précise le réalisateur. La production a besoin de 8.500 euros pour mener à bien le projet. Une cagnotte est lancée sur la plate-forme Ulule afin que tous ceux qui le souhaitent puissent contribuer. Passer par cette plate-forme permet aussi de récompenser les contributeurs qui recevront un prix à la hauteur de leur investissement. L’avenir de la série dépend surtout du succès de ce pilote. Les autres épisodes ne seront tournés et diffusés si le premier est bien accueilli par le public. 

Les difficultés de tourner à Mayotte 

Ce projet est né de la conjugaison de plusieurs moments d'écriture sur une dizaine d’années, par Antoine Boché, et Cyril Vandendriessche depuis maintenant 3 ans. Lors de la concrétisation, ils ont été confrontés au manque criant d’investissements dans le septième art chez nous. La première difficulté a été de trouver les professionnels compétents pour une production de qualité. Les deux hommes ont fait venir trois techniciens de la métropole et de La Réunion. Ces derniers ont également dû ramener le matériel nécessaire puisque là encore Mayotte ne dispose pas des ressources adéquates. “Ici c’est très compliqué parce qu’il n’y a pas de boîte de location pour le matériel. On ne peut pas non plus juste aller au magasin et acheter”, regrette le réalisateur de la série. 

Malgré toutes ces péripéties, la mission la plus complexe a été le casting des acteurs. Il aura fallu un an et demi à l’équipe pour trouver les perles rares. Le premier rôle, Kala, est incarné par Sitti-Thourayat-Daoud, qui vient tout droit des Comores. Les autres acteurs viennent des quatre coins de Mayotte. “À Mayotte, on ne trouve pas des acteurs aussi facilement. Nous avons auditionné toutes les troupes de théâtre de l’île, nous sommes allés dans tous les lycées et collèges, et nous avons aussi fait du casting sauvage c’est-à-dire que l’on arrêtait chaque personne dans la rue qui pouvait correspondre à un personnage”, explique Cyril Vandendriessche. La stratégie sera-t-elle payante ? Chacun pourra se faire sa propre opinion lorsque le premier épisode d’une heure et demie sera diffusé au cinéma de Chirongui. En attendant, les teasers diffusés sur les réseaux sociaux rencontrent le succès espéré. 

 

Pour participer à la cagnotte cliquer sur le lien suivant : https://fr.ulule.com/seconde-zone/ 

Pour regarder les teasers cliquer sur le lien suivant : https://www.facebook.com/echtrafilms/videos/1029690194153458/

Abonnement Mayotte Hebdo