24/03/10 - Forte mobilisation pour l'indexation

24/03/10 - Forte mobilisation pour l'indexation

A Mayotte comme dans le reste de la France, les syndicats sont satisfaits de cette journée de grève. Suivant l'appel intersyndical à la grève nationale, le Snuipp, syndicat majoritaire dans l'enseignement primaire à Mayotte comme en métropole, appelait à la mobilisation ce mardi, principalement sur le thème de l'indexation des salaires, revendiquée depuis maintenant 4 ans. "Cette discrimination qui touche les enseignants du premier degré de Mayotte et plus généralement tous les agents publics de Mayotte n'a d'autre avenir que de disparaitre", estimait encore le secrétaire général du Snuipp Mayotte dans son préavis de grève il y a plusieurs semaines. Le bilan de cette journée d'action, qui n'a que très légèrement perturbé la circulation en début de matinée, est "au-delà de nos espérances", annonce Rivo, avec 40% de grévistes annoncés dans le premier degré, rejoints par quelques enseignants du secondaire suivant la mobilisation nationale, dont beaucoup d'enseignants du Syndicat national de l'enseignement physique. Malgré nos appels, nous n'avons pu obtenir à cette heure les chiffres du vice rectorat.

"Nous avons dépassé le nombre de grévistes atteint lors des dernières journées de mobilisation, c'est une satisfaction pour nous, la récompense du travail de mobilisation sur le terrain que nous avons mené pour cette journée", précise Rivo. Après une assemblée générale dans l'hémicycle du conseil général, une délégation de grévistes a été reçue par le vice recteur, qui a rappelé à nouveau ne pas être compétent sur le champ de l'indexation des salaires, mais "prendre acte" de leur revendication. "Nous sommes plus déterminés que jamais sur ce point, il est temps de clore ce dossier absolument", affirme le secrétaire général du Snuipp Mayotte, qui précise qu'une autre mobilisation aura lieu prochainement, cette fois sur plusieurs jours. En métropole le mouvement a aussi été mieux suivi que les journées d'action précédentes avec, dans le primaire, 28.9% de grévistes selon le ministère et 52% selon le Snuipp national et entre 22 et 40% dans le secondaire, mobilisés pour "les salaires, l'emploi, les retraites". Le mouvement de ce mardi concernait également la SNCF, la Poste, la justice et Radio France.

Abonnement Mayotte Hebdo