21/08/2009 - Handisport : 1ère journée organisée par l'AHCPT

21/08/2009 - Handisport : 1ère journée organisée par l'AHCPT

 

 

{xtypo_dropcap}P{/xtypo_dropcap}etite Terre, patronne incontestée du basket-ball mahorais vient d’expérimenter une adaptation du gros ballon orange : le fauteuil basket. A l’initiative de l’action se trouve la toute fraîche Association de handisport et culture de Petite Terre (AHCPT) et sa dizaine d’adhérents, la plupart invalides. "Il y a beaucoup de jeunes d’ici qui ne savent pas ce qu’on fait, certains ne savent pas que ce type de structure pour les personnes handicapés existe. Cette journée nous permet de sortir un peu de l’ombre, de montrer ce que l’on fait", explique Souplesse, un des membres fondateurs du handisport en 1997.

Pendant que cinq équipes disputent le tournoi, suite à une initiation générale en tout début de matinée, les plus jeunes sont initiés à la sarbacane dans une des salles de l’AJP. Ce premier challenge de fauteuil basket prend parfois des allures d’auto-tamponneuses. La fatigue est facilement distinguable chez les débutants, jeunes ou moins jeunes. Passe manquée s'accorde souvent avec ballon perdu. Surtout après cinq courtes minutes de jeu où, majoritairement, les joueurs ne se demandent plus s'ils doivent réactiver leurs biceps pour pousser une nouvelle ces énormes roues.

Pas facile le fauteuil basket, pas facile le handisport. "Moi je joue déjà donc j'ai l'habitude", déclare le champion de Mayotte avec le Vautour Club de Labattoir, Omar, "mais j'avoue que ça fait mal aux épaules".

 

Elus, entrepreneurs, associations, habitants… mobilisation générale pour le handisport

 

Du kayak au programme de cet après-midi, comme toujours ensoleillée. Deux groupes de quinze se sont adonnés au plaisir de cette pratique aquatique. Pour cet événement, l'AHCPT a bénéficié d'un soutien précieux, celui de la municipalité de Pamandzi. En prenant en charge le transport des fauteuils entre les deux terres ainsi que vingt-cinq repas, et en mettant à disposition des organisateurs l'AJP et la sono, les élus de la commune démontrent tout leur intérêt envers les personnes atteintes d'un handicap physique ou mental.

"Merci beaucoup à la mairie de Pamandzi qui a grandement contribué à la réussite de cette journée", rend grâce Thomas Petit de l'association Cap sport art amitié aventure (Capsaaa). "Si cet échange s'est déroulé ici, c'est bien sûr parce que la structure organisatrice est de Petite Terre, mais aussi parce que nous ne sommes pas autorisés à jouer sur le plateau de Kavani, comme le terrain n'est pas aux normes. Faire traverser les invalides, les fauteuils, le matériel, c'est tout un travail et la mairie a répondu à notre appel".

Certaines entreprises ont également participé au bon déroulement de cette rencontre : Casal Sport et Intersport pour les lots, le Céméa pour les jeux que l'AHCPT proposait en parallèle du fauteuil basket, et Papajan qui a réalisé une peinture dans la matinée, dédiée au handisport et qui restera à l'AJP.

Se rencontrer et s'amuser constituaient les mots d'ordre de la journée, ce qui fut le cas. En outre, les principaux acteurs espèrent réitérer l'opération au sein des communes de Grande Terre. Ces mêmes acteurs recherchent des sponsors qui permettraient à la sélection de handisport de Mayotte de répondre à l'invitation de Maurice, à l'occasion de la prochaine Coupe des clubs champions de l'océan Indien (CCCOI) en novembre.

 

Ichirac Mahafidhou

Abonnement Mayotte Hebdo