19/05/2009 - Athlétisme : Entretien avec Hafidhou Attoumani

19/05/2009 - Athlétisme : Entretien avec Hafidhou Attoumani

 

{xtypo_dropcap}M{/xtypo_dropcap}ayotte Hebdo : Hafidhou, tu viens d'effectuer un nouveau stage avec la sélection française. Quels sont les principaux points que tu puisses retenir à l'issue de ce rassemblement au Portugal ?

Hafidhou Attoumani : Il y a un énorme travail technique réalisé au cours d'un stage national. Sur ce dernier rassemblement, j'ai pu travailler des points spécifiques pour l'amélioration de ma course. À mon retour, mon coach l'a remarqué; il m'a dit que je ne courrais plus pareil.

 

MH : Combien de fois vous entraîniez-vous par jour ?

HA : Le matin et l'après-midi, tous les jours. C'est tout l'intérêt d'un regroupement comme celui-ci. Nous sommes une cinquantaine de sélectionnés lors d'un stage. Nous sommes considérés comme les meilleurs espoirs de France. Il est donc essentiel pour la Fédération de nous faire travailler plus sur des périodes de vacances.

 

MH : Et maintenant ?

HA : On bosse dur, Jannot et moi pour les prochains championnats de France qui se dérouleront à Evry, du 10 au 12 juillet. C'est notre grande priorité. Cette saison, je suis passé espoir 1 et je dois vraiment être au top. D'autant plus que j'ai l'intention de décrocher une place avec l'équipe de France pour les championnats d'Europe espoir. Le meeting de sélection aura lieu les 4 et 5 juillet, soit une semaine avant les championnats de France.

 

MH : L'an dernier, sur le 400, le meeting de sélection pour les juniors s'était plutôt mal passé pour toi. Pourquoi ? Et comment prépares-tu ce nouveau meeting des 4 et 5 juillet.

HA : En effet, ça reste un mauvais souvenir pour moi. Lorsque je repense que j'ai mené la course les 300 premiers mètres… et puis plus rien. Un meeting de sélection ne se prépare pas n'importe où, n'importe comment. Je ne peux pas arriver de Mayotte sans compétition et dire que je vais gagner haut la main. C'est ce qui s'était passé en 2008. Et donc, pour ne pas refaire les mêmes erreurs et ne pas revivre cette grande désillusion, nous prévoyons d'effectuer deux grands challenges avant juillet, en complément de tout ce que l'on fait ici. Le premier sera à Maurice, le 6 juin prochain. Les athlètes de l'île y effectueront leur championnat junior, et dans ce même cadre des épreuves Open seront mises en place, ouvertes à d'autres catégories. Parmi les participants, Eric Milazar devrait répondre présent. C'est une référence. Et bien qu'il soit senior, courir à ses côtés ne peut être qu'une excellente chose pour nous. Sinon, nous avons également été invités au meeting de Nivelles en Belgique, qui fait partie du circuit de l'EAP (ndlr : European Athlétisme Promotion), programmé pour le 27 juin. Ces deux compèts à l'extérieur nous sont essentielles pour la préparation de notre saison estivale où nous irons avec des courses dans les jambes, contrairement à l'an dernier. Cette fois-ci, je vais pouvoir espérer accrocher une place en sélection.

 

MH : …A Maurice, le 6 juin ? C'est pourtant la date de la coupe de l'océan Indien organisée cette année à Mayotte…

HA : Oui. Mais à l'origine, la coupe de l'océan Indien était programmée pour le 9 mai dernier. En fait, peu importe la date, 9 mai ou 6 juin, de toute façon je n'aurais pas couru pour la sélection mahoraise. J'en ai marre d'être pris pour un imbécile. Trop de promesses n'ont pas été tenues par notre président de la ligue. Je veux parler de récompenses après mes médailles des Jeux de la CJSOI, des Jeux des Rup en Sicile, des Jeux de l'océan indien en 2007 à Tana. En plus, le président nous doit toujours depuis l'année dernière près de 3.500 euros. Cela nous a handicapé pour notre participation aux championnats de France en salle d'Aubières en février dernier et avec nos temps, Jannot et moi, nous aurions pu accrocher une nouvelle fois un podium. Il a aussi reçu de l'argent concernant le haut niveau et il peine à financer nos participations aux différents regroupements nationaux. Pour toutes ces raisons, je n'ai pas envie de lui rendre service et de toute façon, mon objectif est ailleurs.

 

Propos recueillis par Ichirac Mahafidhou

Abonnement Mayotte Hebdo