16/10/09 - Nouvelle action antipiraterie de la France dans l'océan Indien

16/10/09 - Nouvelle action antipiraterie de la France dans l'océan Indien

Pour la deuxième fois en quatre jours, des militaires français embarqués à bord de bateaux de pêche dans l'océan Indien ont tiré mardi sur des pirates présumés, qui ont pris la fuite. Deux thoniers bretons ont été pris en chasse à 200 milles nautiques (370 km) au nord des Seychelles par des petits bateaux occupés "selon toute vraisemblance par des pirates somaliens", a rapporté le porte-parole de l'état-major des armées, Christophe Prazuck. "Les militaires ont envoyé une espèce de fusée pour que les pirates comprennent que les bateaux sont protégés. Comme ils continuaient de s'approcher, les soldats ont fait des tirs de semonce sur l'avant des embarcations des pirates, qui ont rebroussé chemin et cessé leur attaque", a-t-il dit. Samedi dernier, des militaires avaient déjà ouvert le feu sur des pirates pour protéger deux thoniers qui croisaient à 350 km au large des Seychelles. L'armée française a mis en place en juillet un dispositif consistant à embarquer des soldats pour protéger des bateaux de pêche dans l'océan Indien.

Une soixantaine de fusiliers marins, dont des commandos de marine, assurent la protection d'une dizaine d'embarcations. "C'est utile, c'est efficace, c'est suffisant. Tous les thoniers qui opèrent depuis les Seychelles peuvent bénéficier de cette protection", a souligné Christophe Prazuck. Le ministre français de la Défense, Hervé Morin, se rend cette fin de la semaine dans la région, où il fera étape à Mayotte, à la Réunion et aux Seychelles. Face à la recrudescence de la piraterie maritime dans l'océan Indien, l'Union européenne a lancé en décembre 2008 une opération de sécurisation au large des côtes somaliennes. Les pirates sont généralement originaires de Somalie, un pays de la Corne de l'Afrique en proie à l'anarchie et à la guerre civile depuis 1991 pratiquement sans interruption.

Abonnement Mayotte Hebdo