10/04/09 - La fédération des partis progressistes voit le jour

10/04/09 - La fédération des partis progressistes voit le jour
Dur, dur d'être un petit parti à Mayotte. Le MPM, le PSM, le PCRM, l'Alliance et le Parti Radical s'en sont aperçus ces derniers mois durant la campagne pour le changement statutaire de l'île. "Nous étions écartés au départ du comité de campagne. Il a fallu qu'on voie le Dr Henry et qu'on le convainque lui et le président Douchina de faire entrer les partis qui ne sont pas représentés au Conseil général" commentent en choeur Bacar Ali Boto, chef de file de l'Alliance et Ibrahim Bacar, président du MPM. Le premier estime que c'est en unissant les forces de tous que les choses avanceront vite, notamment dans la perspective des états généraux sur l'Outre-mer. "Ils n'ont pas regretté je pense notre participation à la campagne pour le oui. Est-ce normal qu'après une campagne intense, émouvante, réussie de nous exclure de ce comité de suivi. L'intérêt de Mayotte est en jeu et nous sommes disponibles pour le défendre" a lancé l'ancien conseiller général de Mamoudzou 1. 

Mais si les représentants de ces partis ont organisé une conférence de presse hier, c'est parce qu'ils envisagent de créer une fédération des partis progressistes de Mayotte. Chaque parti pourra garder son indépendance et l'objectif de cette fédération est de faire jaillir le débat d'idées. "Le combat politique a été réduit depuis longtemps à une simple confrontation électoraliste au détriment du véritable débat d'idées fondé sur des convictions réelles" indique le communiqué des 5 partis. Pour eux, cela passera nécessairement par une recomposition du paysage politique mahorais et une unité à avoir quand les intérêts de Mayotte sont en jeu. Cela passera également par l'égalité sociale, des droits et devoirs, de l'éducation des enfants, de l'accès à la santé et la parité entre les citoyens français de Mayotte et ceux de l'extérieur

Abonnement Mayotte Hebdo