03/06/10 - Assani Ali contre-attaque

03/06/10 - Assani Ali contre-attaque

Le 5e vice-président du Conseil général en charge des sports, Assani Ali a modérément apprécié les sorties médiatiques de son collègue Zaïdou Tavanday et du président du CROS Madi Vita (qui ne voulait indexer personne) la semaine dernière. Le premier affirmait notamment qu'il y avait zéro euro de prévu pour le sport en 2010 au budget du CG, alors que le second expliquait que si la participation des jeunes sportifs Mahorais aux Jeux des îles européennes avait été annulée, c'est en partie parce que le CG avait adopté la subvention attribuée au CROS tardivement. Jamais cité, mais implicitement visé, Assani Ali a tenu a donné sa version des faits avant son départ pour la Réunion avec une délégation mahoraise qui assistera au match de football France-Chine ce vendredi. "La Chambre territoriale des comptes nous limite à 50 millions de subvention au titre du chapitre 65. Aucun montant n'est encore définitif en ce qui concerne le sport, mais il est faux de dire qu'il y a zéro euro. C'est aux élus d'expliquer à la CTC le contenu de ces 50 millions et que les associations ont besoin d'accompagnement

En ce qui concerne le président du CROS, la riposte d'Assani Ali est plus agressive. Celui-ci affirme que le CG a fait un effort auprès des ligues et comités pour leur demander de lister les compétitions internationales et nationales auxquelles elles devaient participer. "Quand je travaillais pour la DSAJ, on courait tout le temps à la dernière minute pour tout faire. Là, pour une fois que le CG a préparé tout à l'avance et que l'argent a été mandaté, le déplacement pour les Jeux des RUP n'a pu se faire. Le CROS avait un certificat administratif et aurait pu réserver les billets d'avion longtemps en avance puisque les dates sont connues plus d'un an avant la tenue de l'événement. Pourtant, le CROS a un personnel administratif compétent et dévoué et il n'y a jamais eu de faille auparavant sous la mandature de l'ancien président." L'ancien technicien de handball s'étonne que les tenues dévolues au sportif aient été payées et sont jusqu'à aujourd'hui chez le fournisseur, alors que le CROS était sensé les chercher une semaine avant le départ. Désormais, ce sont les élus qui décideront que faire des 206 000 € initialement prévu pour les Açores. Le CROS pourra faire des demandes, mais il n'est pas sûr que les élus suivent, surtout s'ils estiment qu'ils ont rempli leur tâche et que le dysfonctionnement provient du CROS.

Abonnement Mayotte Hebdo