02/11/09 - Sarkozy prépare des mesures spécifiques à chaque territoire

02/11/09 - Sarkozy prépare des mesures spécifiques à chaque territoire

Nicolas Sarkozy devrait annoncer le 6 novembre des mesures spécifiques pour chacun des territoires ultramarins, comme la réalisation de "lieux de mémoire et de fierté territoriale" sur les atolls polynésiens, ou l'accès à la cantine pour tous les élèves mahorais, selon des éléments recueillis par l'AFP. Le chef de l'Etat doit présider, ce jour-là, le premier comité  interministériel de l'Outremer (CIOM), qui arrêtera également des mesures destinées à l'ensemble de l'Outremer. Aboutissement des Etats généraux lancés en février, en pleine crise sociale aux Antilles, le CIOM pourrait ainsi proposer de promouvoir les atolls polynésiens de Mururoa et Hao comme "lieux de mémoire et de fierté territoriale". Il s'agirait d'exprimer la reconnaissance de la Nation aux personnels ayant participé aux essais nucléaires. Le gouvernement s'est également penché sur le problème des évacuations sanitaires pour les îles et atolls les plus éloignés de Papeete et la sécurisation de l'accès de la Polynésie au haut débit numérique. Il devrait aussi plaider pour que la collectivité devienne éligible aux fonds  structurels européens.

A Mayotte, il est envisagé la mise en place d'une "année post-bac" en faveur de ses étudiants en situation d'échec. La restauration scolaire, qui concerne aujourd'hui 50% seulement des élèves mahorais, pourrait en outre être généralisée de manière à ce que tous les enfants puissent disposer au plus tard à la rentrée 2011 d'un repas à l'école. Il s'agit généralement de leur seul repas de la journée. Dans les Dom, le gouvernement compte revoir l'articulation des compétences en matière de lutte contre les insectes vecteurs de maladies (paludisme, dengue, chikungunya) et augmenter à partir de 2010 le numerus clausus des études médicales de l'université Antilles-Guyane. Aux Antilles, les conseils généraux seraient appelés à développer les hébergements pour toxicomanes. En Guadeloupe, le gouvernement souhaite développer le nautisme, qui souffrirait d'un "déficit d'image en métropole et à l'étranger", et faire en sorte de développer la vocation croisiériste du port de Basse-Terre. Les collectivités seraient invitées à créer une agence d'urbanisme "pour organiser la trame urbaine" et le conseil régional, aidé du ministère de la Culture, porterait le projet de création d'un pôle régional des arts et du spectacle. En Guyane, le gouvernement envisage de proposer sur l'île de Cayenne une ou deux villes nouvelles pour rattraper le déficit de 14.000 logements. D'importants travaux d'infrastructure routière notamment entre Cayenne et Kourou et une sécurisation de la navigation fluviale devraient être décidés. En Martinique, le gouvernement veut favoriser la relance économique du Nord du département en utilisant la ville de Saint Pierre comme moteur et faire baisser les coûts de fonctionnement du port de Fort-de-France. ALa Réunion, la mesure la plus emblématique devrait être la demande d'inscription de l'île au patrimoine mondial de l'Unesco.

Abonnement Mayotte Hebdo