Écoutez la radio en direct

    Mohamed Bacar

    Tsingoni
    Mohamed Bacar

    Mohamed Bacar a été élu depuis son village de Mroalé à la tête de la mairie de Tsingoni en mars 2014. Passé de l’étiquette UMP au parti Les Républicains, lors du changement de nom, il a poussé ses homologues du centre, maires des communes de Sada, Ouangani, Mtsangamouji et Chiconi, tous issus de cette formation politique, à adhérer à la communauté de communes du centre. Du haut de ses 47 ans, Mohamed Bacar, qui a oeuvré comme chargé de mission pour l’insertion professionnelle au conseil départemental a été adjoint à la mairie chargé de l’administration et des finances de Tsingoni, de 2001 à 2008.

    0269 62 17 91 0269 61 76 82 mairie-de-tsingoni@orange.fr

    Présentation

    La commune de Tsingoni est une ancienne capitale de Mayotte, du temps des sultans. C’est naturellement là que l’on trouve la plus ancienne mosquée du Vendredi de l’île encore en activité, surplombée par un minaret remarquable bâti au XIX siècle.

    Avec ses quatre villages, Tsingoni, Mroalé, Miréréni et Combani, la commune compte plus de 10 000 habitants. Autour du mont Combani se trouve le bassin hydrologique de Mayotte, c’est à partir de la retenue collinaire de Combani que la majeure partie de la Grande-Terre est approvisionnée en eau potable. De fait, la commune est un important centre de production agricole et l’activité économique se développe notamment à Combani. Le village de Combani, ancienne plantation coloniale de production du coprah où l’on parle le shingazidja, accueille le siège du Bataillon du service militaire adapté de Mayotte. Vers Tsingoni, le potentiel touristique est important, vestiges d’usines sucrières, patrimoine culturel, plages avec point de plongée, réserves forestières.