Écoutez la radio en direct

    Maanrifa Saïd

    Mtsangamouji
    Maanrifa Saïd

    Agé de 39 ans, Maanrifa Saïd est gérant d’une société spécialisée dans les circuits électriques et la téléphonie. Son projet politique est centré sur la reprise en main de la jeunesse, la lutte contre l’insécurité en fournissant un meilleur encadrement. Élu avec l’étiquette de l’UMP, à 1 voix près, ce résident de Chembényoumba adhère désormais aux mouvements “Les Républicains” depuis le changement de nom du parti. Il a réalisé la mise en place d’une agence postale dans sa commune, un peu enclavée et éloignée de l’administration.

    0269 62 15 20 0269 62 00 21 contact@mtsangamouji.fr Site internet

    Présentation

    La commune se compose de trois villages, le plus gros, Mtsangamouji, est relié à Chembényumba par les hauts dans une continuité urbaine. Le village de Mliha, un des plus petits de Mayotte, se situe à l’autre bout de la commune.

    La plupart des habitants de la commune vivent dans les hauteurs de Mtsangamouji. À ce titre, l’évacuation des eaux pluviales, le traitement des ordures et des eaux usées constituent certains des enjeux majeurs pour améliorer le quotidien des habitants. Malgré la jeunesse de la population, il y a peu d’activités dans la commune, pourtant elle dispose de plages accueillantes et faciles d’accès, comme celles de Tanaraki et d’Ambato. Par le passé, Mtsangamouji était un centre important pour la distillation de la vanille. La commune a conservé ses activités agricoles. Les habitants de Mtsangamouji parlent le kibushi-kimaoré, tandis que ceux de Chembenyoumba, dont la mosquée du Vendredi est réputée pour être un lieu de pèlerinage important, parlent le shimaoré.