Écoutez la radio en direct

    Ahmed Soilihi

    Kani-Kéli
    Ahmed Soilihi

    Instituteur à l’école primaire de son village, Choungui, Ahmed Soilihi est un homme politique d’expérience. Ce jeune sexagénaire a débuté comme conseiller municipal entre 1995 et 2001 avant d’être élu maire de 2001 à 2008 sous l’étiquette UMP. Il a été réélu avec son équipe en mars 2014.

    0269 62 17 31 0269 62 25 17 mairie-de-kani-keli@wanadoo.fr

    Présentation

    La commune de Kani-Kéli compte cinq villages disséminés le long d’une côte en dentelles où les pointes cèdent la place aux baies à mangroves. Il s’agit de Mbwini, Mronabéja, Passi-Kéli, Kani Bé et Kani-Kéli.

    Le sixième village, Choungui est situé sur un éperon rocheux à proximité du mont Choungui. C’est un des lieux d’excursion incontournable de l’île de Mayotte. La plupart des habitants de ces villages communiquent en kibushi-kimaoré (excepté Kani Bé, shimaoré). De cette géographie accidentée, il ressort des paysages luxuriants, des panoramas magnifiques qui pourraient laisser croire à un potentiel touristique. En réalité, la commune de Kani-Kéli, hormis le site semi-privé de Ngouja, exploite assez peu le tourisme. La seule activité sur place reste donc l’agriculture et un peu d’artisanat. Avec moins de 5000 habitants, Kani-Kéli est une des communes les moins peuplées de Mayotte et aussi celle où le ratio nombre d’électeurs/habitant est le plus élevé de l’île avec plus de 75 % d’électeurs.