Annuaire de Mayotte Annuaire administratif Communiqué de presse zaléo Horaires des marées Newsletters Vivre Mayotte Petites annonces Supports Se connecter

Maires

Ahmed Darouèche

Acoua
Ahmed Darouèche

Ahmed Darouèche a été élu en mars 2015 sur la liste du Parti socialiste dans la commune d’Acoua. À 44 ans, cet agent de recouvrement à la Caisse de sécurité sociale de Mayotte (CSSM) ambitionne de faire sortir sa commune d’une “gestion financière et administrative chaotique”. Ainsi, une de ses premières actions en tant que maire, a été de réaliser un audit financier de la commune afin de retrouver une autonomie financière.

0269 62 18 81 0269 60 20 43 mairie.acoua@orange.fr

Boura Soulaïmana

Bandraboua
Boura Soulaïmana

Boura Soulaïmana a été élu en mars 2015 sur la liste de l’Union des forces vives. À 38 ans, le maire de Bandraboua succède à deux mandats de Fahardine Madi (2001-2014). Il était luimême conseiller municipal de la majorité durant la précédente mandature. Employé au Syndicat intercommunal d’eau et d’assainissement de Mayotte, ce diplômé en aménagement du territoire poursuit l’aménagement de la commune qui s’étend au Sud de Bouyouni jusqu’à Handréma au Nord.

0269 62 54 17 mairie.bandraboua280@orange.fr Site internet

Ali Moussa

Bandrélé
Ali Moussa

Ali Moussa, 50 ans, a été élu maire de Bandrélé avec l’investiture officielle du Mouvement pour le développement de Mayotte (MDM). Dessinateur-projeteur au Syndicat des eaux (Sieam). Il a réceptionné début 2016 le nouvel hôtel de ville de Bandrélé et initié des travaux d’assainissement avec la construction d’une station d’épuration des eaux pour le village de Bandrélé. Paralèllement à cela, il a mené une étude approfondie sur l’avenir de la commune baptisée Bandrélé 2025, qui se décline en de multiples projets.

0269 62 19 81 0269 62 05 97 mairie.bandrele@orange.fr

Mouslim Abdourahmane

Bouéni
Mouslim Abdourahmane

Mouslim Abdourahamane alias “Tchenga” est directeur administratif et financier au syndicat des eaux. Jamais élu auparavant, ce jeune politicien de 40 ans a été désigné sur la liste “Union pour le développement de la commune de Bouéni”, avec le soutien du président du conseil économique et social et environnemental de Mayotte (Cesem), Abdou Dahalani. Son arrivée à la tête de la municipalité a mis fin aux tiraillements de la majorité précédente qui ont poussé son prédécesseur à demander sa démission au préfet, avant de finalement se rétracter et de décider d’achever son mandat.

0269 62 16 31 contact@boueni.fr

Zaïnoudine Antoyissa

Chiconi
Zaïnoudine Antoyissa

A 46 ans, Zaïnoudine Antoyissa est le maire élu sur la liste de l’Union pour un mouvement populaire (UMP et aujourd’hui Les Républicains) à la mairie de Chiconi en mars 2014. Lucide, celui qui exerce comme conseiller pédagogique à la circonscription de Sada a placé en tête de ses priorités la réduction du déficit de la commune. Homme d’expérience, il a été deuxième adjoint au maire de 2001 à 2008.

0269 62 16 90 0269 62 30 49 mairie-chiconi@wanadoo.fr Site internet

Roukia Lahadji

Chirongui
Roukia Lahadji

A 48 ans, Roukia Lahadji, poursuit son second mandat à la tête de la liste Ouvoimoja (centre gauche). Depuis 2008, la maire de Chirongui s’est lancée en politique et reste en disponibilité de son poste d’attachée territoriale. Elle a été en effet directrice générale adjointe d’une mairie durant 11 ans. En juin 2015, la commune a accueilli une délégation ministérielle composée du premier ministre, Manuel Valls, de la ministre de l’Outremer, George Pau-Langevin et de la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem.

0269 62 18 03 0269 62 18 03 dgs.chirongui@gmail.com

Jouwaou Ambdi-Hamada

Dembéni
Jouwaou Ambdi-Hamada

Du haut de ses 56 ans, on ne dirait pas que Jouwaou Ambdi- Hamada a exercé comme maire de Dembéni durant 25 ans, de 1983 à 2008. Cadre à la direction du courrier à la Poste, il a conservé le dynamisme et le physique de sa jeunesse. Il a baptisé sa liste “Mouvement”, en référence au Mouvement populaire mahorais (MPM). Il a reconquis la municipalité après une défaite électorale en 2008, cela n’a pas été sans mal, car il a été nécessaire de faire recours devant le tribunal administratif qui a jugé bon de procéder à une nouvelle élection en octobre 2015.

Saïd Omar Oili

Dzaoudzi
Saïd Omar Oili

L’ancien conseiller général de Dzaoudzi-Labattoir (2004-2015) et président de la collectivité départementale de 2004 à 2008 a été élu maire à la tête de son parti, le Nouvel Elan pour Mayotte (Nema) en 2014. Depuis, ce professeur de philosophie au lycée de Petite-Terre a été promu président de l’Association des maires de Mayotte. Ses fonctions de président du conseil général jusqu’en 2008 lui ont donné l’occasion d’orchestrer la décentralisation des services de l’Etat.

0269 60 11 75 0269 60 04 36 mairie@dzaoudzi-labattoir.fr

Ahmed Soilihi

Kani-Kéli
Ahmed Soilihi

Instituteur à l’école primaire de son village, Choungui, Ahmed Soilihi est un homme politique d’expérience. Ce jeune sexagénaire a débuté comme conseiller municipal entre 1995 et 2001 avant d’être élu maire de 2001 à 2008 sous l’étiquette UMP. Il a été réélu avec son équipe en mars 2014.

0269 62 17 31 0269 62 25 17 mairie-de-kani-keli@wanadoo.fr

Assani Bamcolo Saïndou

Koungou
Assani Bamcolo Saïndou

Si Assani Bamcolo est devenu maire en 2012, sans vraiment le vouloir, puisque le maire précédent, Ahmed Souffou, a été destitué par le 1er ministre de l’époque, François Fillon, en raison d’une condamnation en justice, il a en revanche été réélu en 2014. Par la suite, il est devenu président du Sidevam, le Syndicat qui gère le traitement et la valorisation des déchets. La commune de Koungou n’est en revanche pas parvenue à constituer avec ses voisines du Nord une communauté de communes.

0269 61 42 42 0269 63 88 78 service-dg@koungou.fr

Mohamed Majani

Mamoudzou
Mohamed Majani

Mohamed Majani, 55 ans, a été élu à Mamoudzou suite à une triangulaire dans laquelle il a su convaincre deux formations plus petites de rejoindre “le rassemblement ouvoimoja”. Déjà élu par le passé, il a été adjoint en charge du foncier de 2001 à 2008. Ancien instituteur devenu chef d’entreprise dans le BTP, ce Kawénien consacre désormais tout son temps à la gestion de la commune. Il est président de la communauté d’agglomération du centre (Cadema) depuis sa création en 2015.

0269 63 97 00 0269 63 91 34 service.courrier.etc@mairiedemamoudzou.fr

Harouna Colo

Mtzamboro
Harouna Colo

Élu à seulement 36 ans, Harouna Colo dirige la mairie de Mtzamboro dans la concertation depuis mars 2014. Professeur d’anglais au collège de Mtzamboro, il a fixé ses priorités dans l’éducation et l’encadrement de la jeunesse de la commune. Élu sur la liste du Mouvement pour le développement de Mayotte (MDM), il a pour projet l’ouverture d’une crèche municipale dans sa commune et d’un centre communal d’action social. Il a inauguré en 2015 la coopérative des pêcheurs de Mtsahara.

0269 62 19 50 0269 75 19 60 mairie@mairie-mtsamboro.fr

Maanrifa Saïd

Mtsangamouji
Maanrifa Saïd

Agé de 39 ans, Maanrifa Saïd est gérant d’une société spécialisée dans les circuits électriques et la téléphonie. Son projet politique est centré sur la reprise en main de la jeunesse, la lutte contre l’insécurité en fournissant un meilleur encadrement. Élu avec l’étiquette de l’UMP, à 1 voix près, ce résident de Chembényoumba adhère désormais aux mouvements “Les Républicains” depuis le changement de nom du parti. Il a réalisé la mise en place d’une agence postale dans sa commune, un peu enclavée et éloignée de l’administration.

0269 62 15 20 0269 62 00 21 contact@mtsangamouji.fr Site internet

Ali Ahmed Combo

Ouangani
Ali Ahmed Combo

Ali Ahmed Combo, plus souvent surnommé “Maradonna”, élu en 2008, a été reconduit dans son fauteuil de maire en mars 2014. À l’actif du bilan de son premier mandat on peut compter la construction de l’hôtel de ville, livré en 2013. Une autre fierté du maire : la réalisation de la voirie communale ce qui n’a pas été sans difficultés. Comme la plupart des communes du centre, Ouangani a une majorité municipale du parti “Les Républicains”.

0269 62 30 15 0269 62 30 10 contact@mairie-ouangani.fr Site internet

Mahafourou Saïdali

Pamandzi
Mahafourou Saïdali

1er adjoint au maire, Mahafourou Saïdali reprend le flambeau de la maire sortante, Ramlati Ali, qui n’a pas souhaité se représenter. Agent du conseil général, l’homme se dit volontiers de gauche, sans être ouvertement socialiste. Sa liste a pris comme nom Génération ya maesha ya Pamandzi. Les deux plus grandes réussites de son premier mandat sont la construction du Centre communale d’action sociale, le 1er sorti de terre à Mayotte, et l’édification de la place du Congrès, un lieu de vie inédit à Mayotte.

0269 60 12 82 0269 60 06 86 mairie@mairie-pamandzi.fr

Anchya Bamana

Sada
Anchya Bamana

Elue en mars 2014, sur la liste UMP, Anchya Bamana dispose d’une majorité municipale fragile du fait du retournement contre elle d’une partie de sa majorité. En cela, Sada, poursuit une “tradition” d’instabilité politique municipale. En effet de 2008 à 2014, la commune a navigué entre les recours en annulation déposés contre les élections qui ont dû être reportées à 3 reprises. Fille de l’homme politique Younoussa Bamana, Anchya Bamana occupe dans la vie de tous les jours la fonction d’inspectrice principale de l’action sanitaire et sociale à l’agence régionale de santé (ARS).

0269 62 08 08 0269 62 12 54 assistantedgs.mairie-sada@outlook.fr

Mohamed Bacar

Tsingoni
Mohamed Bacar

Mohamed Bacar a été élu depuis son village de Mroalé à la tête de la mairie de Tsingoni en mars 2014. Passé de l’étiquette UMP au parti Les Républicains, lors du changement de nom, il a poussé ses homologues du centre, maires des communes de Sada, Ouangani, Mtsangamouji et Chiconi, tous issus de cette formation politique, à adhérer à la communauté de communes du centre. Du haut de ses 47 ans, Mohamed Bacar, qui a oeuvré comme chargé de mission pour l’insertion professionnelle au conseil départemental a été adjoint à la mairie chargé de l’administration et des finances de Tsingoni, de 2001 à 2008.

0269 62 17 91 0269 61 76 82 mairie-de-tsingoni@orange.fr
x