24/04/09 - Crédit Agricole : pas d'issue au conflit

24/04/09 - Crédit Agricole : pas d'issue au conflit
Le mouvement de grève que traversent les agences de la banque Crédit Agricole de la Réunion et de Mayotte s'enlise. Après plus de deux semaines de grève, les parties se sont mises autour de la table par deux fois, mardi et mercredi, sans aboutir à aucun accord. Les principales revendications, soutenues par la CFDT et la CGT qui vient de rejoindre le mouvement, portent sur une augmentation de 300 euros net du salaire mensuel, une redistribution des résultats de l'entreprise à hauteur de 33%, l'amélioration des conditions de travail, une baisse de 40% des objectifs commerciaux, la création de 30 nouveaux postes, d'une équipe volante, l'aménagement des horaires de travail, et une augmentation du budget du comité d'entreprise. Depuis le 7 avril, dix-huit agences réunionnaises et une sur deux à Mayotte restent fermées à la clientèle, plus d'un tiers des effectifs titulaires du siège et du réseau ont cessé le travail à la Réunion, et sept employés locaux mahorais sur huit se sont associés au mouvement. 

A la demande du préfet de la Réunion, la direction générale de la banque a accepté d'entamer des négociations mardi. Après deux séries de médiation infructueuses, auxquelles a participé un inspecteur du travail de la Réunion, la direction de l'établissement de crédit et les délégués du personnel et syndicaux ne sont parvenus à trouver d'accord sur aucun des points négociés. La colère grandit au sein des salariés grévistes, et trois d'entre eux auraient, selon le syndicat CFDT, entamé une grève de la faim, en protestation "contre le mépris de la direction", campant devant une agence de St Denis de la Réunion. Une prochaine rencontre devrait avoir lieu ce vendredi ou mardi entre les parties, et les syndicats ont d'ores et déjà demandé à l'inspecteur du travail chargé du dossier d'organiser une conciliation.

Abonnement Mayotte Hebdo