07/12/09 - Visite de Marie-Luce Penchard : de l'argent pour éviter l'émeute

07/12/09 - Visite de Marie-Luce Penchard : de l'argent pour éviter l'émeute

Annoncée à la dernière minute, la visite de la Ministre de l'Outremer à Mayotte fut brève mais efficace. Arrivée dans l'île samedi, après une petite cérémonie de félicitation de forces de l'ordre engagées dans l'émeute à Petite Terre mercredi dernier, Mme Penchard a rencontré le président du conseil général et ses quatre viceprésidents, ainsi que le préfet et son cabinet. A la sortie de cette réunion, l'ambiance n'est pas à la fête, pas un sourire sur les visages de la Ministre et du président Douchina, occupés à signer une déclaration commune. Une déclaration qui dresse la liste des cadeaux apportés par l'Etat à la Collectivité, sorte de pansement pour soulager les plaies de la population et éviter tout embrasement à la manière de celui des Antilles en début d'année. Maître mot de cette déclaration : le pouvoir d'achat des Mahorais, qu'il convient de préserver. "Cet effort considérable de l'Etat se fait dans le cadre d'un partenariat. Les mesures du conseil général pour augmenter ses recettes et diminuer ses dépenses seront examinées afin d'être certain qu'elles soient adaptées à la situation de Mayotte et qu'elles tiennent compte du pouvoir d'achat des Mahorais afin de ne pas aggraver la situation des familles", a résumé la Ministre.

Ces mesures, qui seront reprises dans une convention que le président Douchina viendra signer à Paris d'ici 10 jours, consistent d'abord en l'attribution par l'Agence française de développement du prêt de 20M€ pour l'année 2009 longuement espéré par les élus. La même AFD devrait accorder pour 2010 la moitié d'un prêt de 30M€ toujours pour contribuer au financement des investissements de la CDM. L'AFD pourra enfin "étudier la possibilité" d'octroyer un prêt de 13M€ en 2010 afin d'assurer les besoin de trésorerie de la Collectivité. De plus, dans le cadre du Fonds exceptionnel d'investissement, l'Etat apportera une subvention de 18M€ sur trois années de 2010 à 2012. Il prendra également en charge 10M€ du surcoût du port de Longoni qui atteint environ 18M€. L'examen des mesures prises par le conseil général sera assuré par un comité de suivi, dont les membres ne sont pas encore connus.

D'autres petites mesures ont été rajoutées par l'Etat, comme le rachat par société EDF des parts de EDM que détient la Collectivité, une éventuelle prise en charge par l'Education nationale du Cefsm, ou encore une aide au transport pour les étudiants quittant Mayotte. "Très satisfait" de cette "bouffée d'oxygène" apportée par l'Etat, le président Douchina s'est contenté de remercier humblement la Ministre. Cette dernière a enfin précisé que la visite de Nicolas Sarkozy annoncée pour le 18 janvier n'est qu'"envisagée".

Abonnement Mayotte Hebdo