Des cours pour devenir éco-responsable

Des cours pour devenir éco-responsable

Mayotte Nature Environnement réalise plusieurs projets de sensibilisation à l’environnement et à la récupération de déchets sur le territoire. Parmi les plus probants, il y a la création d’un jardin pédagogique avec les élèves de l’école de Labattoir 7 mais aussi l’aménagement d’un terrain de football à Ongojou avec des jeunes en réinsertion. D’autres devraient suivre dans un avenir proche.

Chaque semaine, Théo, animateur Nature depuis le 1er septembre, se rend à l’école de Labattoir 7. Sur place, les élèves trépignent d’impatience à l’idée de le revoir. La raison ? Ils savent que ce jour-là, c’est un cours un peu particulier qui les attend. En effet, depuis le début de l’année, Mayotte Nature Environnement réalise un chantier grandeur nature avec les maternelles et les élémentaires de l’établissement. À savoir, la création d’un jardin pédagogique. "Non seulement, ça doit servir d’exemple mais aussi et surtout ça doit devenir un support scientifique pour les années à venir", explique le jeune homme. Au programme : la construction d’un mur végétal en bambous de sept mètres de haut sur vingt mètres de long, d’un composteur et de huit bacs d’un mètre carré en palettes pour faire pousser des plantes potagères et médicinales, fournies par le service des ressources forestières du conseil départemental. Environ treize classes d’une trentaine d’enfants prennent part à ce projet dans la cour de récréation."Ils n’ont pas peur de braver la pluie et s’intéressent énormément au phénomène de récupération", sourit Manuella Grimault, coordinatrice au sein de la structure.

Ouvrir l’esprit de la génération future

L’objectif est d’ouvrir l’esprit de cette génération future mais aussi de l'aider à développer une conscience environnementale et collective. Et au vu de l’intérêt porté par les élèves au projet, le défi semble relevé. Au point que le lycée polyvalent de la cité du Nord, l’école Les P’tits Loups mais aussi les collèges de Chiconi et de Bandrélé viennent de faire appel à l’expertise de Mayotte Nature Environnement pour mener à bien des projets similaires jusqu’à la fin de l’année scolaire, toujours dans le but de "co-construire avec les établissements".

En parallèle, le service de prévention spécialisée de la Croix-Rouge propose des chantiers d’insertion à des personnes en difficulté. Durant deux semaines, six jeunes âgés de 18 à 22 ans ont découvert les techniques de revalorisation des déchets. Après une séance théorique, ils ont pu mettre les mains dans le cambouis et s’atteler à la construction de bancs et de tables pour aménager le terrain de football au village d'Ongojou. "Avant, la plupart d’entre eux se levait à midi… Puis, ils ont décidé de devenir volontaires et au bout de trois jours, ils étaient déjà autonomes", se félicite Théo, fier du travail accompli et du résultat final. "C’était vraiment l’occasion de les responsabiliser et de leur prouver qu’on peut créer un mobilier sympa avec trois planches et trois clous."  Une vraie aubaine, d’autant plus que certains n’avaient jamais utilisé d’outils de leur vie. Preuve que ce projet est un succès, deux jeunes ont pris l’initiative, au cours du dernier débriefing, de mettre sur pied un tabouret. De quoi susciter des vocations, avec l'idée de rééditer plus tard l’expérience avec un nouveau groupe. L’inauguration prévue ce vendredi a de quoi leur donner sourire et mettre en lumière leur investissement.

Abonnement Mayotte Hebdo